ORIGINES

Photo de Mme ROUX Vlasta, éleveuse agréée par le Club du Bichon et par la SCC.

http://www.bichons-frises.com/


L’origine du Bichon Frisé est très ancienne, et donc difficile à situer avec précision. On aurait trouvé des traces de son existence dans de très vieux écrits datant de plus de 2 siècles avant J-C.
Il serait le produit du croisement entre un Bichon Maltais et un petit Caniche, ou l’ancêtre de ce dernier, le Barbet.
On le trouvait autour du bassin méditerranéen au XIV ème siècle. Il vint aux îles Canaries, transporté sans doute par les marchands et marins qui parcouraient les mers. A cette époque, le Bichon Frisé était appelé Ténériffe, du nom d’une des îles Canaries.

En France, c’est plutôt vers la fin des XV ème - XVI ème siècles, sous le règne de François I er (1494-1547), que le Bichon Frisé fit son apparition. Ensuite Henri IV (1553-1610), très admiratif de la race, en fit un compagnon très apprécié et recherché pas ces Dames de la Cour et les seigneurs.

Cette période de vie « dorée » et pleine d’attentions, qui dura encore au moins deux siècles - XVII et XVIII ème siècle - a été marquée par l’intérêt que portaient de grands peintres pour le Bichon Frisé, que l’on peut admirer sur nombre de portraits féminins.
Deux oeuvres sont particulièrement remarquables :
- « Le billet doux » de Jean Honoré Fragonard (1732-1806), œuvre de 1770 présentant une femme avec un superbe Bichon.
- « La Duchesse d’Alba » peinte en 1795 par l’Espagnol Francisco Goya (1746-1828).Un Bichon Frisé est en bonne place à ses pieds.

Madame de Pompadour a également manifesté beaucoup d’intérêt pour le Bichon Frisé. Elle en possédait plusieurs.

Plus tard, sous Napoléon III (1808-1873), le Bichon était toujours à la mode, mais, petit à petit, il quittait les rangs de l’aristocratie pour aller vers la population tout entière ; on le rencontrait alors dans les rues. Prisé pour son intelligence et son agilité, il accompagnait les amuseurs, jongleurs, et autres joueurs d’orgue de barbarie.

Lors de la première Guerre Mondiale, comme pour ses congénères, la période fut douloureuse à passer pour les Bichons Frisés ; les effectifs, tout comme le nombre d’éleveurs, ont considérablement diminué.

Fort heureusement, le Bichon Frisé n’avait pas quitté le cœur des amoureux de la race, et, vers 1920, quelques éleveurs belges décidèrent de relancer l’élevage…avec réussite !

La France profita de ce bel engagement de nos voisins belges, et le Bichon Frisé a été alors reconnu en 1933.
Après les vicissitudes liées à la seconde Guerre Mondiale, et les conséquences inévitables, sur le monde animal, le Bichon Frisé a dû attendre pratiquement deux décennies pour renaître pleinement et connaître un véritable regain de popularité, que nous lui connaissons encore aujourd’hui.

Photos et texte de Jacques Roussel
http://pagesperso-orange.fr/ulyness

Les races de ce groupe actuellement traitées :
Bichon Bolonais - Bichon Havanais - Bichon Maltais - Bouledogue FrançaisCaniche -
Cavalier King Charles - Chien chinois - Chihuahua -
Épagneul Tibétain - Shih Tzu - Lhassa Aso - Pékinois -
Carlin - Coton de Tuléar - Bichon frisé