NOURRITURE


L’alimentation choisie (ménagère ou industrielle) et les quantités à donner dépendent :

- des besoins en calories du Bichon
- de ses goûts (en partie)
- et du temps que le maître peut consacrer à la préparation des repas.

Les besoins : ils sont plus ou moins importants selon l’âge et l’activité quotidienne du compagnon.

Les goûts : le Bichon accepte, en principe, aussi bien la nourriture industrielle (croquettes) que la nourriture ménagère. Cependant, il arrive qu’il se montre capricieux quant au choix du contenu de son auge. L‘épreuve de force qui s’engage alors avec le maître ne se termine pas forcément par la victoire de ce dernier, s’il y a refus catégorique pour l’alimentation industrielle.

Le temps à y consacrer : il est vite vu que les deux solutions ne réclament pas le même temps disponible.
A noter toutefois que pour l’alimentation ménagère des quantités relativement importantes peuvent être préparées à l’avance en rations journalières mises au congélateur. Il ne reste plus qu’à ajouter les compléments minéraux et vitaminés, ainsi qu’une petite quantité d’huile de colza, par exemple, et ce au dernier moment.

L’alimentation doit être équilibrée.

Le repas sera composé de protéines animales (viande : bœuf, poulet.. ,ou poisson), de céréales (riz) et de légumes. Il doit apporter les protides, les lipides, les glucides, les vitamines, les minéraux et oligo-éléments dont le Bichon à besoin.

En outre, ce dernier doit disposer d’une écuelle d’eau en permanence.

A l’âge adulte, un seul repas sera donné par jour (le soir par exemple) avec une quantité suffisante, définie et stable.

Evitez de varier le menu, votre bichon ne trouvera pas de différence. En revanche, gare aux troubles intestinaux en changeant brusquement le menu habituel.

Résistez à toute demande lorsque vous êtes à table, et en cours de journée (les restes de cuisine sont à proscrire : trop gras, trop salés …)
Une discipline sans faille du maître quant aux quantités absorbées contribuera à réduire les risques d’obésité, néfaste pour la santé de votre animal.

Un moyen simple de savoir si la ration est bien dosée : Si vous percevez bien la forme des côtes en appuyant légèrement de part et d’autre de la cage thoracique, cela indique que votre compagnon ne reçoit pas plus qu’il n’a besoin… et il pourra alors garder son poids de forme, et rester svelte et tonique.

Photos et texte de Jacques Roussel
http://pagesperso-orange.fr/ulyness

Les races de ce groupe actuellement traitées :
Bichon Bolonais - Bichon Havanais - Bichon Maltais - Bouledogue FrançaisCaniche -
Cavalier King Charles - Chien chinois - Chihuahua -
Épagneul Tibétain - Shih Tzu - Lhassa Aso - Pékinois -
Carlin - Coton de Tuléar - Bichon frisé