CONSEILS


N’adoptez pas un Cavalier King Charles si vous le destinez à rester plus de trois heures d’affilée enfermé seul.

Il en souffrirait énormément.

Il faut lui enseigner :

- Le rappel au pied car, même s’il n’est pas fugueur, il est très curieux et est capable de traverser brusquement la route pour réclamer un câlin à un enfant ou saluer un des ses congénères.

- Le " non " ferme ; Il aura vite fait de faire du " non " un " oui " s’il n’est pas prononcé sur un ton décidé, non pas qu’il soit désobéissant, mais le Cavalier King Charles aime tellement son confort et est tellement  " nature " en toutes circonstances, qu’il faut lui fixer les limites.

De plus, la complicité qui s’instaure forcément entre un Cavalier King Charles et son maître modifie quelque peu la signification des ordres.

Attention, c’est un chien très prisé, alors ne le laissez pas seul en voiture ou attaché devant un commerçant.

Les races de ce groupe actuellement traitées :
Bichon Bolonais - Bichon Havanais - Bichon Maltais - Bouledogue FrançaisCaniche -
Cavalier King Charles - Chien chinois - Chihuahua -
Épagneul Tibétain - Shih Tzu - Lhassa Aso - Pékinois -
Carlin - Coton de Tuléar - Bichon frisé