ORIGINES



Photo de TH. Gauzarques

C’est à la fin du XIX me siècle qu’apparurent les premiers Bouledogues français. Leur origine n’est pas très précise car ils sont issus de croisements entre les Terriers Boules français, et les Toy Bulldogs britanniques importés au moment où les tisserands anglais commençaient à s’installer dans le nord de la France. Ces chiens avaient le même usage : ils avaient une fonction utilitaire, ils chassaient les rats et autres nuisibles dans les abattoirs et les écuries.

Ces petits chiens quittaient souvent les écuries pour accompagner les cochers dont ils sont devenus peu à peu les compagnons. Leur aspect original a eu vite fait de conquérir les utilisateurs de fiacre et c’est par ce biais qu’ils devinrent les favoris des demi-mondaines. Fréquentant avec elles et les beaux messieurs qui les accompagnaient, les lieux de plaisir, ils y rencontrèrent de nombreux artistes, peintres, sculpteurs, écrivains (Toulouse Lautrec, Colette, Carco, Sandoz) qui furent séduits par leur curieux aspect et leur intelligence et qui les adoptè-rent aussitôt. Ils furent les compagnons de quelques « grands » de la belle époque venus se distraire et c’est ainsi qu’ils franchirent le seuil des cours d’Europe pour devenir les animaux favoris de quelques têtes couronnées. (Edouard VII d’Angleterre, le Tsar Nicolas II, Marie du Danemark)

La Société Centrale Canine devait reconnaître la race officiellement en 1898.
Le Bouledogue français a surtout été célèbre entre les deux guerres mondiales. La seconde lui a été fatale. Le Bouledogue français, un peu passé de mode, est cependant resté le compagnon des artistes. Le nombre des naissances s’est beaucoup accru ces derniers temps surtout ce
s 5 dernières années.

Texte de Françoise Girard
 

Les races de ce groupe actuellement traitées :
Bichon Bolonais - Bichon Havanais - Bichon Maltais - Bouledogue FrançaisCaniche -
Cavalier King Charles - Chien chinois - Chihuahua -
Épagneul Tibétain - Shih Tzu - Lhassa Aso - Pékinois -
Carlin - Coton de Tuléar - Bichon frisé